• Ailleurs salvateur

    Mon coeur saigne, blessé, à l'agonie,

    Le ciel est bas, tout recouvert de gris.

    Jamais plus le soleil ne brillera

    Jamais plus ne serai dans tes bras.

    Baissé le rideau de mes yeux fermés

    Pause silencieuse pour oublier

    Comme je souffre depuis ton départ,

    Je n'aspire qu'à rester dans le noir.

     

    Un train à destination inconnue

    M'entraine loin de toi, de tes chimères.

    Et je rêve d'une nouvelle vue

    De nouveaux rivages, de nouvelles terres.

    Exotisme, musiques et couleurs

    Tableau de maître qui peint mon bonheur.

    Ainsi renaît le ruisseau de l'espoir

    Et je fais mes adieux à mes déboires.

     

    En pensée je voyage en mille lieux

    Me repose en des jardins merveilleux

    Auto-guérison à ma déraison

    Que l'amour volé m'avait dérobée.

    Je pars en d'autres mondes imaginés

    Retracer ma vie à coups de crayons,

    De plume, d'encre, de beaux parchemins

    Ailleurs, je redéfinis mon destin.

     

     

     

     

     

     

     

     

    « ô rage »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :