•  

    Des yeux , des yeux 

    De chat persan.

    Tu me regardes chenapan

    Comme une souris que tu convoites.

    Epargne-moi tes coups de pattes!

     

    Tu ronronnes, je fredonne

    Ma main sur ton corps te frictionne.

    Mademoiselle Pompon,

    Mon chat tout rond

    Par dessus tout que j'affectionne.

     

    Quand sur mon coeur tu viens te poser,

    Ton poids bonheur sait  m'apaiser.

    Mon chat tout rond, parfois grognon

    Ma très chère Pompon.

     

    Toi qui es issue du Peuple Chat

    Qui m'a choisie comme cible d'amour

    J'aime quand tu te blottis contre moi

    Que tu viens me chatouiller la joue.

     

    Mademoiselle Pompon,

    Mon chat ronron, mon chat tout rond

    Parfois grognon mais chat mignon.

     

     

    Jolana

     


    8 commentaires
  •  

     

    J'ai beau m'accrocher à toi,

    Tu t'éloignes un peu plus chaque fois.

    Je m'agrippe à m'en casser les ongles

    Je m'agrippe jusque dans mes songes.

     

    Je mijote dans mes pensées,

    Elles n'aident plus à m'évader

    J'en suis même prisonnière,

    Elles me donnent des oeillères.

     

    J'avance à petits pas

    Tout va vite mais pas moi.

    La vie des autres défile

    Je ramasse mes morceaux, je les empile.

     

    C'est pas le chemin que je voulais prendre.

    On l' a suivi tous deux, on s'est fait surprendre

    Le destin est bien capricieux,

    Il ne voulait pas nous voir heureux.

     

    Alors à cette croisée, je te laisse aller

    Je retourne d'où je viens, un ailleurs isolé.

     

     

    Jolana


    8 commentaires
  • J'avance à pas de loup

    C'est comme ça après tout.

    Pas le choix, comme tous les autres

    Il faut bien vivre, même à genoux.

     

    J'dois pas trop réfléchir

    Je dois juste sourire

    Faire semblant comme tout à chacun

    De savoir quels sont mes lendemains.

     

    Refrain

     

    Mais quand le soir tombe, les ombres s'envolent

    Dans ma nudité se trouve ma vérité

    La nuit s'enfuient tous mes secrets

    Mais quand le soir tombe, les ombres s'envolent

    Et tant-pis, mon amour, si tu me trouves folle...

     

    Alors je me dis qu'après tout,

    Quelle importance si je m'en fous?

    Je vis comme un oiseau planant,

    Se laissant porter par le vent.

     

    Je ne laisserai aucune trace

    Quand j' partirai, que ma vie s'efface!

    Peut-être juste dans ton coeur

    Restera le souvenir de ma chaleur. 

     

    Refrain


    7 commentaires
  • Encore un soir de tyrannie

    Il se fait tard et il fait nuit

    Mais non je n'irai pas me coucher

    Je vais devoir encore t'écouter...

     

    Diarrhée verbale que je supporte

    Toi et ta colère, que le diable t'emporte!

    Non tu n'as pas eu de chance

    C'est ça  attends ta délivrance...

     

    Si je pouvais partir au loin,

    M'éloigner à tout jamais.

    Je prendrais le premier vol d'oiseau

    Tu ne me regarderais plus de haut.

    Je goûterais la liberté

    D'être moi-même et d'être aimée.

    Tes idéaux de pacotille

    Ne te font aimer que ce qui brille.

    Je préfère la spontanéité

    Rire comme une folle à volonté.

     

    Ca fait des heures que tu t'écoutes parler.

    Perso ça fait un bail que j'ai décroché.

    Tu m'accuses des pires maux de la Terre

    Mais mon seul tort c'est que tu n'es pas ma mère.

     

    Enfin le jour du courage s'est levé.

    Je pars loin de toi et de tes absurdités.

    Oh ma Folcoche, je pars avec joie

    Tu ne lèveras plus la main sur moi.

     

     

     

    Je pars enfin au loin

    Je m'éloigne à tout jamais.

    Je prends mon envol tel un oiseau

    Tu ne me regarderas plus de haut.

    Je vais goûter la liberté

    D'être moi-même, je veux être aimée.

    Je te laisse toi et tes idéaux de pacotille

    A tes croyances et tes statuts qui brillent.

    Je vais vivre dans la spontanéité

    Je ne suis pas folle, je ris juste volontiers.

     

     

     

    Jolana, le 31/03/2014

     

     

    Au revoir  à jamais

     


    9 commentaires
  • Ma toute première chanson enregistrée. Je devrai la retravailler musicalement mais je me dois de la faire apparaître quand même en attendant! Après tout, c'était ma première tentative! ^^

     

     

     

     

    Nous voilà donc dans ce train

    Qui nous ramène d'où l'on vient.

    Tant de temps s'est écoulé

    Il  est temps de se pardonner.

     

    cette vie que l'on mène ensemble

    Pourquoi devrait-elle s'arrêter?

    Les ans ne changent rien en cendres,

    Il nous suffit d'insuffler...

     

    Quelques couleurs quand tout est noir

    Si peu de choses pour nous sauver

    Un peu de force à notre histoire.

     

    Un jour on s'est fait cette promesse

    Qui tient plus du pari mais enfin,

    il ne faudrait pas par paresse

    Y mettre un terme on est plus malins.

     

    Viens on s'en fout on est dans ce train

    Qui nous ramène d'où l'on vient

    C'est vraiment un très beau voyage

    Malgré les chaos et les orages.


    36 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique