• Hommage au tendre Poète; une lumière chez psyché s'est éteinte.


     

    Je ne te connaissais pas Alain mais je t'ai lu... Ces mots sont pour toi.

     

    Etoile veux-tu briller encore

    Le soir où le poète s'endort?

    Es-tu assez bonne pour l'accueillir

    Des mille éclats de ton sourire?

     

    Ne jalouse point de son âme la lueur

    Car elle se doit de montrer l'ampleur

    De toute sa clarté à son astre argenté.

    Car le Poète s'en va retrouver sa Lune aimée.

     

    Qu'ils s'unissent dans leur beauté au firmament,

    Aux âmes, aux astres, aux énergies en apesanteur.

    Que jaillisse la sérénité car il n'y a guère de tourments:

    Là où le Poète s'en est allé, coulent paisibles les heures.

     

    Jolana

     

     

    « Chanson à Mademoiselle PomponAutomnal »

  • Commentaires

    1
    Mardi 11 Novembre 2014 à 06:16

    Une lumière ne s'éteint jamais, il reste toujours quelque chose qui fredonne dans l'air

    amicalement

    Claude

    2
    Mercredi 12 Novembre 2014 à 09:17

    Bel Hommage de ta part Jolana 

    Bonne semaine ma belle petite plume 

    3
    Vendredi 14 Novembre 2014 à 18:03

    Un bel hommage très émouvant...

    Bon weekend !

    Alain (Oui j'ai encore déménagé...)

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :