• Colère

    Les larmes du ciel se mêlent à mes pleurs

    Ainsi s'achève ce jour dans la douleur.

    Tout est gris, plus de teintes à demi

    Fermer son coeur est tout ce qui est permis.

     

    Le concert des gouttes fracassantes

    N'a plus le son des cascades chantantes.

    Que tout soit inondé, comme lavé des péchés

    Que trop d'humains encore osent perpétrer.

     

    Gronde Nature, laisse libre ta colère!

    Qu'elle se déchaîne et te libère

    D'un fardeau bien trop lourd qui ne comprend

    Que la loi de la violence et celle de l'argent.

     

    Faudra-t-il la pestilence née de ton sein

    Pour que l'esprit redevienne un peu plus sain?

    Qu'il connaisse tout le désespoir de la meurtrissure

    Des corps qui se désagrègent jusqu'à la pourriture,

     

    Qu'il devienne petit, dans cet espace vaste,

    Qu'il réapprenne quelle est vraiment sa place,

    Que l'humilité de sa race soit une évidence

    Pour recréer un monde où chaque être a sa chance?

     

    Jolana

     

    « Côte à côte face au monde.Ma douce rêverie »

  • Commentaires

    1
    Mardi 26 Août 2014 à 00:19

    Voilà ...moi je raffole de tes poèmes ...et tu as superbement raconté l'irrespect de l homme envers la terre ...sa folie ,celle que je ne m'explique pas non plus et qui me révolte tout autant  !

    Bravo pour ta sensibilité et cette plume habile qui crie toute ta profondeur d'âme .

    Sais tu que les Indiens d'Amérique nous surnomment les petits enfants  ?....en raison de notre grande inconscience ..

    et quant il y a le silence , la nature courageuse  reprends ses droits ...si ça peut adoucir ton cœur

      

    Bisous et chapeau bas ...

     

    2
    Mardi 26 Août 2014 à 07:46

    C'est ce qu'il résulte lorsqu'une société vend son âme au diable, bien sur qu'il reste toujours des êtres purs pour vouloir construire autre chose, mais ils sont persécuté dans certains endroits et réduits au silence ailleurs, c'est la finance qui pilote

    amicalement

    Claude

    3
    Mardi 26 Août 2014 à 08:29

    Tiens, t'as repris le clavier? sarcastic

    Joli encore... yes

    4
    Mardi 26 Août 2014 à 10:16

    @Osyss: Merci pour ces images ma belle!!! Je ne doute pas que la nature reprenne ses droits, nous ne sommes que des petites fourmis qui se prennent pour des lions. ;-)

    Bisous

     

    @Claude: Eh oui, j'en ai bien peur! Merci de ta lecture! Bises

     

    @ José: et oui, je reprends la plume! ^^ Merci! Bisous

    5
    Mercredi 27 Août 2014 à 19:20

    C'est ce qu'on appelle un coup de gueule... joliment écrit.

    Bisous.

    6
    Jeudi 28 Août 2014 à 14:21
    As-tu pensé au coq et aux oiseaux, pour écrire cette ode à la nature ?
    7
    Jeudi 28 Août 2014 à 15:57

    J'avoue que non Philippe! ^^

    8
    Vendredi 29 Août 2014 à 11:07

    Bonjour Jolana, Dans des livres ou des films de science-fiction, le mal est parfois représenté par des extra-terrestres qui envahissent notre planète pour l'exploiter sauvagement. Je me demande si ce ne serait pas nous les extra-terrestres ? Ne sommes nous pas apparus sur la Terre presque en dernier ? J'adhère à ton indignation et j'aime la force de ton poème. Merci.

    9
    Vendredi 29 Août 2014 à 11:14

    Merci Photoem de ton passage, de ta lecture et de ton commentaire :-)

    Oui, peut-être sommes-nous des extra-terrestres incapables de vivre en harmonie avec cette Terre abondance qui nous a été offerte! 

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :