• Caprices d'hiver

    Blanc - Pensée - Gaité - Bois - Sol

    Bûche - Glace - Délice - Désert - Chemin

     

     

    Derrière ma fenêtre, assise à ma table

    Je couche mes pensées sans but véritable.

    C'est la morte saison, le froid atteint même mes rideaux scintillants.

    Dehors le chemin vers la route est recouvert de blanc.

     

    On pourrait croire à un désert de sable à l'infini étendu

    Mais le bois au bout de mon jardin n'en a point l'aridité.

    Il est, à mes yeux enneigés, un îlot insolite de gaieté.

    Un écureuil égaré patine sur la glace sur le sol répandue.

     

    Je me délecte dans mon salon, bien au chaud,

    Une bûche se consumant dans le poêle brûlant.

    Que j'aime l'hiver, ses spectacles, ses délices,

    Que j'aime affronter ses odeurs, protégée sous me pelisse...

     

     

     

     

     

     

    « Acteur de sa vieLa force de mon amour »

  • Commentaires

    1
    Dimanche 31 Janvier 2016 à 11:31

    Bonjour Jolana.

    Ce poème est une fine bulle de gaité.

      • Dimanche 31 Janvier 2016 à 20:40

        Merci beaucoup!!!

         

    2
    Dimanche 14 Février 2016 à 10:33

    Bonjour Cati, toujours poétesse même l'hiver, malgré l'humidité de cette pluie qui glace notre enveloppe corporelle. Amicalement, Philippe

      • Dimanche 14 Février 2016 à 14:29

        Ah!! Bonjour toi!!! Contente de te relire chez moi!!! Belle journée!

         

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :