• Au fil de la vie

    Au fil du temps,

    Au fil des heures

    Au fil des jours

    Au fil des mois

    Au fil des ans

    De mon enfance chérie 

    A ces vieux jours maudits

    Pendue à mon fil tissé 

    Je joue à l'arachnée.

    Une tapisserie brodée

    Où ma vie dépeinte défile.

    Symbole de Pallas Athénée,

    Accrochée sans accrocs sur mon mur

    Je ne puis cependant échapper au destin.

    Ne coupez pas si tôt

    ô Parques implacables!

    Le fil de ma vie écoulée

    Car je suis encore capable

    De suivre le fil de mes pensées.

    J'espère avoir gravé pour longtemps

    Dans les coeurs, un peu de ma présence,

    Que mon souvenir perdure chez mes petits enfants

    Que perdure en eux un peu de mon Essence.

    Mais je sens le froid m'imprégner, 

    Il est l'heure, au fil je dois décrocher.

    Souvenez-vous de moi , j'ai aimé la vie

    Je vais à présent m'envoler, filer d'ici.

    De mon état d'ange je veillerai sur vous

    Soyez bien sages mais soyez un peu fous

    La vie est belle et parfois bien difficile

    Elle est fragile, aussi cassable que du fil...

     

     

    Jolana

     

     

     

     

     

    « Chat virement...Sais-tu qui je suis? »

  • Commentaires

    1
    Lundi 15 Septembre 2014 à 11:06

    Là je suis estomaqué! Bravo!

    2
    Lundi 15 Septembre 2014 à 11:11

    Ah ben merci José. oops

    3
    Lundi 15 Septembre 2014 à 14:52

    Tu es vraiment douée... mais parfois tu me fais peur !!!

    Bisous ici.

    4
    Lundi 15 Septembre 2014 à 15:09

    Bisous Alain :-)

    MAis pourquoi peur???oh

    5
    Lundi 15 Septembre 2014 à 17:44

    Peur que tu passes à l'acte he

    6
    Lundi 15 Septembre 2014 à 19:00

    Meuh non! J'ai trop de choses à écrire!!!! ^^

    7
    Mardi 16 Septembre 2014 à 08:26

    La vie file et défile, elle tricote puis détricote nos vies, nous somme l'éphémère de la vie et la vie dure, dure

    amicalement

    Claude

    8
    Mardi 16 Septembre 2014 à 13:07

    Tu possèdes un joli don... Merci pour tes passages, à bientôt :)

    9
    Mardi 16 Septembre 2014 à 17:40

    Ce poème est super fort. Moi, rien que l'image des Parques, ça me fait flipper, ça me trouble en dedans. 

    Bravo he

    10
    Mardi 16 Septembre 2014 à 18:49

    @ Claude: bises

    @ LAdyJ: Merci de ce compliment et merci de tes lectures ;-)

    @ Elloctan: Merci aussi de ce compliment et merci de t'être arrêté chez moi, d'avoir lu mon poème et d'avoir laissé une empreinte! Ca me fait plaisir :-)

    Bon mais même dans les commentaires, y a un je ne sais quoi de ... décalé? ^^

    11
    Mercredi 17 Septembre 2014 à 13:40

    Décalé toi-même !!! 

    eek Non mais tu es une sacré poétesse en vrai. Ceux des Mots Philo sont mes préférés je crois!

     

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :