• La danseuse étoile

    Au ballet de l'océan

    Méduse les yeux.

     

     


    votre commentaire
  • La jolie bandelette

    Contre les gouttelettes

    Apposée sous l'urètre

    Comme un garde champêtre.

     

    La pile qui tique qui taque

    Aide contre les coups de matraque

    Le coeur pulse à un rythme inoui

    Mécanique de la vie.

     


    votre commentaire
  • Lumière, Lumière, laquelle est la plus belle?

    Celle qui émane du Soleil?

    Celle qui nous ensorcelle?

    Ou juste une étincelle?

     

    Puis-je m'y baigner?

    Puis-je m'y réchauffer?

    Puis-je la refléter?

    Puis-je la dégager?

     

    Etre celui ou celle qui la reçoit

    Etre celui ou celle qui l'envoie.

    Etre ceux qui la partagent

    Etre ceux qui s'y engagent.

     

    Combattre l'Ombre ou s'en abriter

    Guerrier de Lumière ou son protégé

    Suis-je la lame qui s'enflamme

    Ou qui à la lumière sèche ses larmes?

     

     


    votre commentaire
  • Mon amour s'est enfui auprès d'une autre vie.

    Ce matin nuageux tout m'a paru bien gris.

    Je ne sus plus du jour ou de la nuit quelle heure

    Passait tant les secondes pouvaient meurtrir mon coeur.

     

    Mon amour s'est enfui pour rejoindre une autre âme

    Sans doute d'une plus belle, plus aimable Dame.

    Je ne sais plus si le jour ou la nuit s'écoulent

    Passent les secondes et avec elles tout s'écroule.

     

    Monsieur me contait fleurette et mon coeur en fête

    Voulait croire, aveugle, aux mots fourbes et flatteurs

    Les sentiments trompés sont bien cruels en fait

     

    Jamais plus ne me bernera le bonimenteur.

    Mes atours les plus beaux ne seront plus de cristal

    Mais de fioles de poisons, aux fourbes, les plus fatals.


    2 commentaires
  • L'ombre gagne dehors de son implacable noirceur

    Reste donc à l'intérieur!

    Le spleen infiltrant,tenace, s'installe et menace

    Lave ton coeur de sa trace!

    L'horizon lointain s'est chargé de brouillard dense et lourd

    Soleil, revêts tes atours!

    Les nuages veulent endormir ma tête meurtrie

    Donne leur la chasse, souris!

     

    La pesanteur du coeur et ses traces chéloïdes

    La noirceur de l'âme qui croit que tout est fini

    Ne peuvent perdurer que si l'amour est fui.

    Laisse la lumière irradier tout ton être.

    Inspire, expire emplis-toi de la force autour

    Fuis les faux semblants et sois vrai et sois toi

    A chaque jour suffit sa peine, remplis-le alors de joie

    Que la clarté des âmes se raccorde à l'amour.

     

     


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique