• Je te vois ballerine sur la scène danser

    Tutu blanc, toute fine, je ne peux qu'admirer

    Cette personne, si petite mais si grande déjà

    Je revois ton premier jour, te berçant dans mes bras.

     

    Je te vois jeune guerrière sur le tatami

    Affronter le menton levé, les deux poings brandis.

    Le front plissé, l'adversaire te faisant face

    Rien te concernant de ma mémoire ne s'efface.

     

    Je te vois brandir ce papier tant mérité

    Sur ton joli visage un sourire est étiré.

    A chacune de tes victoires, chacune de tes joies

    Les larmes s'écoulent de mon amour pour toi.

     


    votre commentaire
  • Le son de l'aiguille qui clique à chaque seconde

    Donne le rythme binaire à nos vies effrénées.

    Et l'on chante et l'on danse et l'on vit et affronte

    Chaque heure, chaque minute qui nous dépouille sans demander.

     

    Tout est orchestré, le chemin est dessiné mais

    Voilà que le temps ne file plus comme il est d'usage.

    C'est que c'est l'hiver voyez-vous, les heures sont en retrait

    Pour une nuit, une heure de gagnée, freiné le voyage!

     

    Ai-je vraiment gagné une heure? Ma vie est elle rajeunie?

    Le son artificiel de l'aiguille a pu me tromper

    Mais la vie et ses rides ne sauraient avoir menti.

    Dans la nuit le temps que l'on compte ne fait que s'écouler.

     

     


    votre commentaire
  • Les mots:

    -"mais ou et donc or ni car"

    Le verbe:

    - Oui c'est vrai ça! Mais où est donc Ornicar?

    Les mots:

    - Peut-être faudrait-il demander à Petit Larousse ou à Petit Robert?...

    Le verbe:

    - mmm... Je m'en charge.

    Le verbe de demander à Petit Robert:

    - Petit Robert! Mais où est donc Ornicar?

    Petit Robert:

    - Eh bien voyons... euh.. non en fait, je ne le sais pas.

    Le verbe:

    - Je vais demander à Petit Larousse alors.

    Et le verbe de demander à Petit Larousse:

    - Petit Larousse!!! J'ai une question à vous poser.

    Petit Larousse:

    - Mais certainement mon ami, posez-moi votre question je vous en prie!

    - Mais où est donc Ornicar?

    - Ah ça mon ami, je suis désolé de vous dire que j'ai perdu cette information il y a quelques temps maintenant.

    Les mots:

    - Nous avons une idée!!! Demandons à la négation!!!

    Le verbe:

    -Oui! Cela est une bonne idée! 

    Alors les mots et le verbe allèrent s'enquérir auprès de la négation:

    - Mais où est donc Ornicar?

    La Négation répondit:

    - Je ne sais pas!

    Demandons à l'interrogation!, décidèrent les mots et le verbe.

    - Mais où est donc Ornicar?

    - Eh bien, vous ne le trouvez pas? Pourquoi le cherchez-vous? Pourquoi le saurions-nous?

    Demandons à l'injonctive!, se dirent les mots et le verbe.

    - Mais où est donc Ornicar?

    -  Vous, le verbe! Cherchez entre vos phrases! Vous les mots, regardez entre les lignes! Ainsi vous trouverez sans doute la réponse!

    Les mots et le verbe, bredouilles après cette recherche, décidèrent alors de demander à l'exclamative:

    - Mais où est donc Ornicar?

    L'exclamative répondit:

    - Eh bien!!! Mon Dieu!!! Si seulement nous le savions!! Quelle calamité!!!

    Les mots et le verbe pensèrent alors qu'il faudrait peut-être demander à la déclarative:

    - Mais où est donc Ornicar?

    - Je sais où est Ornicar. Vous le trouverez dans le Bescherelle. Il est caché dans un paragraphe.

    Alors les mots et le verbe cherchèrent dans le bescherelle et trouvèrent le dit paragraphe.

    Et c'est ainsi que l'enquête menée permit aux mots et au verbe de retrouver leurs conjonctions de coordination mais ou et donc or ni car.

     

    The end.


    3 commentaires
  • Main dans la main,

    Doigts enlacés,

    Peau contre peau,

    Corps allongés.

     

    Main dans la main,

    Haleines mêlées

    Peau contre peau,

    Jambes croisées.

     

    Main dans la main

    Regards profonds,

    Peau contre peau,

    Corps mélangés.

     

    Main dans la main

    Intimité,

    Peau contre peau

    Râles soufflés.

     

    Main dans la main,

    "Je t'aime" murumurés

    Peau contre peau,

    Feu apaisé.

     

    Main dans la main,

    L'Amour comme un sport

    Peau contre peau

    Coule de l'or.


    2 commentaires
  • Mon baluchon sous le bras,

    Je pars en vacances loin de tout ça.

    Le boulot, toujours trop,

    La poussière du RER!

     

    Je prends congé loin de tout ça

    Je prends congé loin là bas

    Je suis fatiguée plus que tu crois

    Je pars en vacances loin là bas.

     

    Rentrée du travail, le ménage

    Cuisiner, faire le repassage.

    Passer sur "les shoes" du cirage!

    Sans jamais de tout ça prendre ombrage!

     

    Je prends congé loin de tout ça

    Je prends congé loin là bas

    Je suis fatiguée plus que tu crois

    Je pars en vacances loin là bas.

     

    Je vais m'isoler

    Le silence écouter

    Mon trésor sacré

    Pendant mes congés!

    Et voilà l'été!!!

     

     

     


    2 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique