• Franchir la porte.

    Pour où?

    Qu'importe!

     

    Un nouvel horizon porteur de songes et d'espoir

    Se fera connaître lorsque soufflera le vent

    Annonciateur de jours nouveaux encore plus beaux

    Qu'il nous restera à embrasser d'un coup du coeur.

    Laisser tomber nos carapaces érodées

    S'ouvrir au monde en un chant heureux à l'unisson

    Se sourire, s'embrasser, se voir enfin tous

    Et commencer une ère d'amour pour chaque être vivant.

     

    « Fausse route »

  • Commentaires

    1
    Vendredi 8 Avril 2016 à 19:22

    Bonjour Catminy.

    C'est un poème essentiel. Mais, mon Dieu, que la porte est difficile à ouvrir.

    2
    Vendredi 8 Avril 2016 à 21:24

    Le tout est de ne jamais abandonner!!!

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :